Rappel gratuit
  • slide01
  • slide01
  • slide01
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mes enfants, mon enfant gigogne et moi

Mes enfants, mon enfant gigogne et moi

Le 15 avril 2015
Mes enfants, mon enfant gigogne et moi
Nous sommes parfois débordés par nos émotions vis à vis des comportements de nos enfants. Nous avons des comportements que nous jugeons disproportionnés et dont nous voulons comprendre l'origine. Vous avez envie d'être plus serein avec vos enfants.
Lorsque l’on est parent, il y a parfois des moments où nos enfants ont des comportements qui nous énervent : colères, réponses désagréables, comédie pour aller se coucher, réveils nocturnes ou trop matinaux…

Peu importe, ce sont ces comportements qui nous font sortir de nos gonds.

La réponse que l’on apporte est différente selon les parents : cris, comportements agressifs, fermes, voire claques ou fessées…
A peine quelques secondes plus tard, on est envahie par la culpabilité parce que l’on sent qu’on a été submergé par quelque chose qui était plus fort que nous. Ce comportement ne nous ressemble pas et il est bien loin de la façon dont nous voulons réagir en tant que parent.

Nos enfants ont besoin d’un cadre et de limites pour être sécurisés. Ils ont besoin de sentir qu’ils peuvent se reposer sur nous et que tout n’est pas permis. Pour autant, il est important que ce cadre soit posé dans un respect de l’enfant et dans une pédagogie positive.

Les cris ou les comportements agressifs ne permettent pas à l’enfant d’intégrer le cadre.  A ce moment là, l’enfant est dans l’inquiétude et il peut se sentir dévaloriser et avoir peur de perdre l’amour de son parent.

Malheureusement, il y a des moments où nous sommes submergés par une émotion ou une réaction qui est plus forte que nous. Ces réactions nous rendent mal à l’aise voire malheureux car ce n’est pas le comportement que nous souhaitons avoir avec nos enfants.

Je crois que la grande majorité des parents sont confrontés à un moment ou à un autre à ce type de réaction.

C’est pour cela qu’il me tenait à cœur de faire cet article. Parce que nous ne sommes pas des mauvais parents pour autant et parce que pour le bien-être de nos enfants, de notre famille et de nous-même, il est important de pouvoir avoir conscience de nos « dysfonctionnements », de leur origine et des solutions qui existent.

Il y a quelque chose, dans le comportement de nos enfants qui nous font sortir de nous…pourquoi ?

Non, nos enfants ne font pas ça pour nous embêter, pour nous pousser à bout, pour nos tester (dans ces cas là).

Nos enfants sentent, intuitionnent, inconsciemment bien sûr, que ces comportements en particulier vont nous faire réagir, vont être le déclencheur d’un réveil émotionnel lié à des blessures profondes de notre enfance. Ils nous donnent des occasions de prendre conscience de nos blessures passées, toujours présentes et de trouver des solutions pour les mettre en paix.
Ces blessures sont la cause de ce débordement émotionnel dont nous sommes victimes.

En effet, le comportement de notre enfant nous ramène à une situation vécue douloureusement voire de façon traumatisante pour l’enfant que nous étions. Nous  sommes replongés dans cette situation à chaque fois que nous revivons le même contexte avec notre enfant (séparation, impression de ne pas être écouté, entendue, de ne pas être respecté…).

C’est alors que nous réagissons de façon assez paradoxale. Nous pouvons réagir  comme les adultes ont agi envers nous lorsque nous étions enfant (colère, rejet, déni…) et à la fois comme l’enfant que nous étions (cri pour se faire entendre, repli sur soi…).

Ces réactions sont disproportionnées. Nous ne réagissons pas en tant qu’adulte mais en tant qu’enfant blessé. C’est cet enfant blessé qui prend le contrôle en agissant de la seule façon dont il est capable d’agir puisqu’il l’a appris depuis toujours.

Cette réponse s’est mise en place lors d’une situation, traumatisante dont on a tiré des croyances sur nous, sur les autres et sur le monde qui nous entoure. En fonction de ces croyances, nous avons mis des fonctionnements, des comportements en place. Ces comportements, basés sur une expérience douloureuse, ont perduré tout au long de notre enfance jusqu’à l’âge adulte.

Pendant toute cette période, vous avez été confrontés à des expériences similaires où ces émotions vous ont submergés. Ce sont autant d’occasion de changement et de comprendre d’où viennent ces blessures.

Ces difficultés avec votre ou vos enfants sont à nouveau des occasions de changement.

Vous pouvez déjà vous demander ce que vous ressentez lorsque vous vous sentez débordé par vos émotions lors d’une situation avec votre enfant : de la colère, de la peur, de la tristesse, un sentiment d’injustice… Qu’est-ce qui vous est difficile à vivre : vous ne vous sentez pas écouté, vous ressentez de la culpabilité, vous vous sentez rejeté … ?

Lorsque vous aurez identifié ces émotions et ressentis, vous pourrez peut être faire le lien avec une situation difficile en vous posant cette question : à quel moment, lorsque j’étais petit(e) ais-je ressenti ces mêmes émotions ?

Si vous parvenez à identifier cette situation, vous pourrez déjà mettre du sens sur ce que vous ressentez et l’origine de ces émotions débordantes.

En mettant des mots sur ce que vous ressentez et sur la situation que vous avez identifié, vous vous sentirez soulagé. Il est important que vous puissiez parler de vos émotions et de ce que vous avez vécu avec votre enfant. Ceci lui permettra de se sentir dégagé de cette mission inconsciente de vous faire prendre conscience des blessures du passé.

Pour aller plus loin, vous pourrez entamer un suivi en thérapie brève enfant gigogne. Cette méthode vous permettra de retrouver précisément la situation douloureuse d’origine, de prendre conscience des croyances et du programme de fonctionnement qui s’est mis en place à ce moment là. Vous pourrez également mettre en paix l’enfant que vous étiez à ce moment là en lui apportant les ressources dont il a manqué et lui permettre de vivre la situation autrement pour installer de nouvelles croyances et donc de nouveaux fonctionnements.

Vous pourrez alors retrouver de la sérénité pour vous et votre enfant et agir pleinement en tant qu'adulte en vous sentant libéré de certaines douleurs du passé.